Accueil > Chronique > Voitures et écologie (3/4)

Voitures et écologie (3/4)

samedi 28 juillet 2007, par KMan

Suite de cet article...

Revenons à nos moutons : le poids des véhicules. Comment certains (rares) constructeurs arrivent à faire des voitures de 700 à 800 kg alors que la plupart des véhicules dépassent allègrement la tonne ? Vous pouvez arguer que les voitures dont je parle sont des strictes deux places. Prenons la Daihiatsu Copen, destinée au marché Européen depuis peu, elle nous vient directement du Japon. C’est un petit cabriolet, donc pas vraiment une citadine ni une voiture de « tous les jours ».

Au Japon, justement, il existe plus de catégories de véhicules. Pour les motos, en France, les catégories sont : <50 cm cube (scooters et mobylettes), <125 (petites motos et scooters) et >125 (gros scooters et motos « gros cube »). Au Japon, il y a une catégorie intermédiaire : les <400 cm cube. Permis moins cher, motos moins chères, assurance moins chère, motos moins puissantes (enfin, la puissance est laaaaaaaaaargement suffisante). Idem pour les voitures : il existe une catégorie pour les voitures inférieures à 3m50. La Copen fait partie de cette catégorie. Longueur 3m40, 860 kg pour 87ch : un bon rapport poids/puissance tout de même (9.89). Très peu lourde, consomme très peu, pollue peu, peu chère à assurer…

La Smart dont je parlais dans le précédent article est aussi un exemple, malgré sa (relative) lourdeur. Stricte deux places, elle permet de transporter un faible nombre de personnes, certes, mais pour une efficacité redoutable. A l’aise en ville, certes, et aussi sur les routes et autoroutes. Pas étonnant que son succès soit si important auprès des citadins…

Transport efficace ? Une ou deux personnes ? Et le scooter ? Son succès ne se dément plus : il permet d’être rapide et efficace, de ne pas perdre de temps sur la route (et du coup de consommer moins…). A tel point que ça devient un problème : ceux qui ne sont pas formés à conduire un deux-roues (tous les scooters <125) conduisent comme en voiture, voire comme à vélo (trottoirs…). Du coup, danger pour toutes les personnes qui croisent leur chemin… Mais un grand nombre de personnes ne franchira pas le pas de conduire un deux roues : le risque apparent, le casque (oh non, ma coiffure…), l’attirail (bottes, blouson, gants, etc…). Et puis quand il pleut …

Non, le deux roues n’est pas un idéal pour tous. La boite à roues est trop ancrée dans notre culture européenne pour disparaître aussi vite…

Répondre à cet article