Accueil > Chronique > Voitures et écologie (2/4)

Voitures et écologie (2/4)

jeudi 26 juillet 2007, par KMan

Suite de cet article...

La question essentielle est pour moi : qui fait que (ou qu’est-ce qui cause) l’augmentation pondérale croissante des véhicules ?

Tentons d’y répondre : la sécurité (que l’Etat les constructeurs nous mettent à toutes les sauces) augmente le poids des véhicules. Effectivement, le fait de mettre 10 000 airbags (oui, enfin 5–7–10 etc… Je me demande comment ils ont pas encore inventé l’airbag pour chien dans le coffre ) dans une voiture, l’ESP, l’ABS, les « pré-tensionneurs » de ceinture [1], etc. Certes, ces éléments ajoutent du poids, mais un peu d’électronique, quelques commandes, je ne pense pas que cela pèse 500 kg. Le surpoids vient d’ailleurs…

Ah oui, on allonge les châssis, pour mieux répondre aux exigences des crash-tests (piétons en particulier). Ca me fait penser à deux choses. D’une, si les piétons français ne traversaient pas n’importe où, ce problème ne se poserait pas. Je sais, c’est très « ras les pâquerettes », comme réflexion, mais c’est tellement vrai… De deux : la Smart a une très bonne réponse aux crash-tests. Pourtant, elle est très compacte, et l’on peut imaginer les difficultés techniques à faire de cette petite voiture une voiture sûre. Comme, quoi sécurité n’est pas égal à longues et hautes voitures…

Mais revenons au poids des véhicules… La surenchère des constructeurs pour apporter toujours plus de confort y est pour beaucoup dans l’alourdissement des véhicules modernes. C’est indéniable : plus de confort augmente le poids des voitures. Intérieur cuir, 14 réglages pour les sièges, climatisation, 8 emplacements pour mettre une bouteille d’eau… Ca me fait penser aux rasoirs 5 lames : en a-t-on vraiment besoin ? Vu comme la demande pour la Logan est forte, je ne suis pas si sûr… Bref : nos voitures s’alourdissent. Donc, pour aller d’un point A à un point B, nous consommons plus.

Ah, le temps des 4L, avec 4 litres au 10 km, fiabilité hors du commun, pas de problème de démarrage l’hiver, pas de problème de surchauffe l’été, tenant la route comme pas deux… Ok, ce n’est pas une voiture de sport, ok, ça rouillait, ok, plutôt bruyante sur autoroute… Les citadines ne sont plus ce qu’elles étaient (le terme « citadine » n’existait pas quand la 4L est née, mais bon…). Heureusement que les C1, Aygo et autres 107 existent. Malheureusement si chères…

Lire la suite ...

Notes

[1Notez que ces éléments ne sont pas prétentieux mais font de la pré-tension

2 Messages

  • Voitures et écologie (2/4) Le 27 juillet 2007 à 21:47 , par la cicindèle masquée.

    Bon, mais pour parler de réchauffement durable et de voiture...

    Cette année dans les Alpes au dessus de 3000 m(je sais c’est loin de la situation belge) un phénomène étrange à été remarqué.
    La nuit en regardant bien, par beau temps, on s’aperçoit que les glaciers sont éclairés ?

    Finalement, j’ai compris pourquoi :....ils ont allumés leurs feux de recul.

    repondre message

    • Voitures et écologie (2/4) Le 28 juillet 2007 à 00:31 , par KMan

      Oui, les glaciers freinent des quatre fers pour éviter au maximum de descendre trop dans les vallées ... et de disparaître.

      Peux-être sont-ce les feux stop qui s’allument ? Ou les « warnings » pour signaler un danger imminent ?

      Allez, une dernière hypothèse : la réfraction/réflexion de la lumière lunaire ?

      repondre message

Répondre à cet article