Accueil > Réno Ecolo > Pose du drain, arivée de la pouzzolane.

Pose du drain, arivée de la pouzzolane.

dimanche 18 mars 2012, par KMan

Maintenant que nous avons stabilisé le sol, nous pouvons poser le drain, les fourreaux (bleu = eau ; vert = courant faible (télé, réseau, téléphone) ; rouge = électricité). Afin que le hérisson (je rappelle que hormis les mammifères à pics, les cailloux sous la dalle sont homonymes) "respire" et que la terre ne "remonte" pas dans le hérisson ; nous posons un géotextile, et un drain serpente au dessus et ventilera le tout.

Samedi, location de la benne, et on est allé chercher les "cailloux" qui constitueront le hérisson. Et comme cailloux, la pouzzolane ; roche volcanique qui vient de pas très loin : la loire. Triple avantage : plus léger à charrier, une masse (quand même) de 2 tonnes et quelques (donc inertie), et comme c’est plein d’air, c’est isolant. De cette façon, la chaleur met du temps à partir par le sol l’hiver, et la dalle met du temps à chauffer l’été. Bref, le confort en toute saison (un des principes de la maison bioclimatique). On commence à recouvrir notre préparation avec la pouzzolane.

Un petit laser horizontal nous permet de vérifier les hauteurs, et de ratisser de façon plane et horizontale. On a fini, on est satisfaits du hérisson, et de l’aspect général. C’est joli et sain !