Accueil > Belgique > Les belges et la route (Complément 2)

Les belges et la route (Complément 2)

mercredi 18 juillet 2007, par KMan

Suite de cet article.

Je pensais qu’il n’y avait pas trop de radars en Belgique, puisque je n’en avais vu qu’un seul entre Luxembourg et Geel. Erreur grossière : j’en croise 5 chaque jour. Et la majorité des radars ne se situe pas sur les autoroutes (ce qui n’est pas plus mal). Ils sont placés aux intersections, ou sur des portions de lignes droites.

Ils sont plus compacts que nos radars français, et surtout : ils ne sont pas indiqués. Il y a certains radars qui sont des faux, comme en France. Comprenez par là que ce sont simplement des boîtes vides. Les pouvoirs publics espèrent ainsi diminuer le nombre d’accidents, sans causer trop de dépenses. Personnellement, je doute de l’efficacité de ce système, comparé à de la prévention…

Pour l’anecdote, il y a eu des cas de « dérapages » des radars belges, des voitures ont été flashées à Mach 3 (3 000 km/h), d’autres un peu moins vite (600 km/h quand même) et certaines à -120 km/h, c’est-à-dire en marche arrière ( !!! ). La cause de ces problèmes ? Des reflets de l’onde du radar peuvent avoir lieu, en particulier lorsque deux voitures roulent côtes à cote ou lors d’un changement de file. Chose qui n’arrive pas en France du fait de la sélection très sévère des technologies des radars. [1] Comment ont-il fait pour pallier ce problème ? Ils ont mis des zones réfléchissantes sur la route, à intervalles réguliers.

JPEG - 100.9 ko
JPEG - 98.9 ko

Ainsi, le radar prend deux photos, et connaissant le temps entre ces deux photos, en faisant un produit en croix, il est facile de connaître votre vitesse exacte. Notez que lorsque vous voyez ces bandes réfléchissantes, il est fort possible qu’il y ait un radar dans le coin…
Pour finir à propos des radars, la perception par les automobilistes est à peu près la même qu’en France, ce sont des « machines à sous ». Et comme en France, les radars de feux rouges sont en cours d’expérimentation, pour être déployés par la suite.

Il n’existe pas (encore) de permis à points en Belgique. Comme m’a confié un Belge récemment : « Tu payes, et c’est tout. », avant d’ajouter « C’est pas plus mal, mais ça ne durera pas… ».

Autre point assez surprenant aussi, quand il y a une déviation, il n’y aucun problème pour être informé : tous les panneaux sont orange fluo. Autant ceux des directions (villes, etc…) que ceux des files à prendre, etc. En voici une illustration :

JPEG - 149 ko

Ah oui, comme dans certains pays européens, la présence d’un extincteur est obligatoire dans un véhicule. De même que, bien entendu, le triangle et le gilet de sécurité. Je dis bien « entendu », mais je suis certain que le gilet et le triangle ne sont pas obligatoires en France...

Finissons par un mot supplémentaire sur la sécurité : les gouvernements Belges critiquent le nombre d’accidents et le manque de responsabilité des conducteurs vis-à-vis de la sécurité. Juste en passant : dans une ville qui a au moins 8 « pompes » à essence (on dit station service ?), pas une seule ne propose le gonflage des pneus / contrôle de pression. Donc question sécurité, merci de repasser…

Notes

[1Pour information, les seules erreurs en France sont des erreurs de plaque. C’est ainsi que des tracteurs bretons se sont retrouvés flashés à 100 km/h sur des autoroutes des Bouches du Rhône, ou que des voitures sans permis ont dépassé les 130km/h sur des voies express

Répondre à cet article