Accueil > Belgique > A l’heure du bilan...

A l’heure du bilan...

lundi 6 août 2007, par KMan

Je dois avouer que la Belgique, au début, passait moyen dans mon mode de vie. Je m’attendais à trouver une pseudo-France avec quelques différences culinaires et culturelles… Je pensais trouver plein de blond(e)s qui font du vélo. Découvrir une nation divisée entre deux langues. Voir un pays avec peu de relief et des étendues de champs, à perte de vue. Bref, comme beaucoup de personnes qui vont à un endroit parce qu’ils n’ont … pas le choix, j’avais des aprioris (oui, il paraît que ça s’écrit en un seul mot).

Et je dois reconnaître que … je ne m’étais pas trompé sur tous les points. Effectivement, plein de belges font du vélo, mais ils ne sont pas tous blonds (loin s’en faut). Effectivement, c’est plat, mais il y a tout de même beaucoup d’arbres et de forêts. La nation n’est pas divisée en deux langues, mais trois. Il y a des frites dans tous les établissements où l’on trouve à manger … mais qu’est-ce que c’est bon !

Beaucoup d’aspects sont très différents, et le plus … marquant pour moi est l’espace interpersonnel. Je peux concevoir que les Marseillais paraissent souvent trop proches voire familiers, et j’ai autant de mal avec la distance qu’ont les Belges (entre eux ou vis-à-vis des étrangers). Il est amusant de constater que les seuls gens avec qui j’ai pu réellement discuter sont des gens « multi culturels », en relation quasi-permanente avec des français / anglais / suisses.

Le diner est vraiment pris très tôt, entre 18h30 et 19h30. Le repas de midi est très frugal et très court, ce qui est aussi désappointant pour moi. Comme le veut le stéréotype, les frites sont très présentes, et excellentes.

En arrivant, je ne trouvais pas grand-chose à faire. Même avec des guides. Aujourd’hui, alors que l’heure du départ est proche, je pourrais remplir un planning complet pour les prochaines semaines. Soit dit en passant, je n’ai pas retrouvé du tout ce que le Petit Futé indiquait sur la Belgique. Peut-être devraient-ils faire un guide Wallonie et un guide « Flandres »…

Je tenais à remercier mon vélo, la musique et mes voisins, sans lesquels j’aurais vraiment très mal supporté ce séjour.

Répondre à cet article